Florence – Jour 3 / Mer 12 Juil.17

« Le jour où un début de journée assez catastrophique a fini en beauté grâce à la nature et à l’art »

Lever tôt mais pas assez…
On est à la bourre pour attraper nos places pour la Galerie des Offices (Galeria degli Uffizi) de Florence. Alors nous courrons sur les quais …

2AA-Florence (1)matin-bourre

De toutes façons, il y a un problème au Musée qui est encore fermé !
Pour couronner le tout, une dame fait un malaise devant nous et mobilise une ambulance. Quand à moi, je n’ai pas imprimé le voutcher de la réservation et nous ne sommes pas enregistrées dans l’ordinateur ; c’est donc fichu pour entrer ; quelle déception ! Un guide plus ou moins bien attentionné nous annonce que sans son aide (exhorbitante), c’est 3 heures d’attente.

Dépitées, nous faisons demi-tour.. ou plutôt nous tournons en rond dans la ville car nous avons oublié le guide papier à la maison ; celui-là même qui nous permettrait au moins de trouver l’office du tourisme.
La foule des groupes de touriste nous rattrape alors que nous commençons à emprunter le Ponte Vecchio après avoir fait des ronds autour du Duomo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous réfugions dans le magnifique jardin Bobolli et ses allées de cyprès pour une dégustation à mi-journée d’olives, de fromage italien et de pastèque achetés dans une minuscule épicerie avec du fouillis et des trésors à dénicher ; comme on les aiment… Une longue sieste à l’ombre nous requinque.

Le temps d’une dégustation de glace sur le pont du Rialto  …
2A-Florence-Rialto (9)
… et la galerie des offices a perdu sa file d’attente.
Nous parvenons à entrer parmi les derniers visiteurs du jour : Léonard de Vinci, Le Caravage, Boticelli, Bellini, Carpaccio, Pontormo.. c’est un régal des yeux. Il y a des chefs d’œuvre partout. J’en suis complètement grisée.

Poussés dehors à la fermeture, nous retrouvons une ville plus fréquentable débarrassée d’une partie de ses touristes.

Sur une jolie place publique est organisé un concert d’un groupe de femmes complétement envoutant avec ALMAR’À – L’orchestra delle donne arabe e del Mediterraneo – puis celui énergique d’Hindi Zahra.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :