Certaldo – Jour 4 / Jeudi 13 Juil.17

« Le jour où nous avons cru qu’il y avait un couvre-feu en Italie pour finalement prendre l’apéro avec un renard »

Nous nous lâchons avec une grasse matinée jusqu’à… 10h30 !
La maison florentine où nous logeons est déserte. Nous avons tout le loisir pour regarder les photos encadrées, la bibliothèque, les peintures ; ce qui raconte l’histoire d’une famille italienne érudite et amatrice de beaux objets et de tableaux anciens.

Hélas, à force de se raconter des histoires, nous avons sous-estimé le trajet jusqu’à la gare et courrons avec nos sacs ; juste à temps pour capter le train pour Certaldo.

6A-Sienne (49-retouchee)

C’est une ville morte qui nous accueille ; peut être est-ce l’heure de la sieste ?
Nous grignotons au restaurant de la gare ; le jus d’orange frais redonne suffisamment d’énergie de quoi grimper jusqu’au funiculaire de la vieille ville. C’est un charmant petit village médiéval qui nous attend là-haut. Il est désert lui aussi..

Fabrizio, notre hôte du soir a eu le temps d’arriver pendant que nous nous dégourdissions les jambes. Il nous aide à faire des courses dans un magasin riche en épicerie bio et végétarienne. Il ne parle ni français ni anglais et nous ne parlons que deux mots d’italien mais nous nous comprenons. Il a l’air ravi de nos choix alimentaires et nous donne le vocabulaire nécessaire pour acheter nos légumes.

Le courant passe vraiment au delà de la langue…Fabrizio tiens à nous faire visiter Gambassi Terme sur la route du gîte ; son tunnel de l’amour et des ruelles fleuries. L’accueil de sa femme et de son chien est de celui qu’on réserve aux amis. Ils sont adorables tous les trois ; on dirait que nous sommes bel et bien adoptées. Ils nous poussent dans leur jardin extraordinaire dont nous ressortons avec un panier plein de légumes et d’aromates.

3A-Gambassi (15_gite)

2 Heures de piscine avec vue sur les collines finissent de nous persuader que nous sommes tout proche du paradis.

3A-Gambassi (23)_vuegite

Comme aujourd’hui, j’ai tout de même 40 ans, nous trinquons le soir sur la terrasse avec Fabrizio et sa femme ; avec des verres de vin blanc de Venise qu’ils débouchent spécialement pour l’occasion.
Un voisin, Foxy -le renard- en profite pour nous rendre visite et venir déguster des biscottes, du chocolat et du melon. Il est semi- apprivoisé. C’est très drôle parce qu’il rend les chats Cindirella et Ombretta jaloux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La soirée se termine avec une partie de ping-pong mémorable. La table est en pente ; ça complique un peu les parties…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :