En roue libre de Santa Monica à Santa Barbara en passant par Pine Moutain.[Ven 24 – Dim. 26 août]

Nous avons récupéré une belle ford fiesta rouge à l’agence de location de voiture mais sans mode d’emploi. Je ne connais pas les nuances du code de la route ici ; ni les limitations de vitesse et encore moins la conduite sur des routes à 15 voies. C’est un peu effrayant.
Je m’échauffe dans Santa Monica et je découvre que les feux sont situés de l’autre côté de la route et que la priorité à droite n’existe pas aux intersections. C’est le premier arrivé qui est invité à s’engager. Comme tout le monde est très courtois ; un petit coup d’oeil au passager suffit à ce que cela se passe bien ! Bon, je prends confiance.

Nous filons droit vers les quartiers de Beverly Hills, ses routes sinueuses et ses belles villas. Celles des icônes du cinéma ou de la chanson sont bien cachées. On les devine au bout des allées…

Après le rêve, le prosaïque : nous devons nous équiper pour le camping. Nous avons décidé que les hébergements étaient un peu trop chers à notre goût et que nous avions envie de camper au cœur de la splendide nature américaine…Après avoir trouvé notre bonheur grâce aux promos de fin d’été, les choses sérieuses commencent.
La route 5 pour Pine Moutain comprend 7 voies de chaque côté. J’apprends à ne pas paniquer et Luna à faire le copilote.

highway

Quand on quitte avec soulagement cette énorme autoroute très moche, nous sommes arrivées à la montagne ! Des pins, des virages, des chalets.. et ô bonheur, des petites routes…

petitesroutes

 

A destination, Paul de la « Communauté » du Club Pine Moutain nous accueille. Il nous informe notamment qu’il y aura un petit concert le soir même à Base Camp. Nous écoutons de belles reprises des standards du folk américain dans un minuscule café bondé.

pinemoutain

 

C’est très chaleureux et assez drôle d’être entourées de personnes qui semblent tout droit sortis d’une série américaine. Mais ma bière IPA doit avoir quelques degrés en trop pour mon état de fatigue..
Il est temps de rentrer dormir. Demain, nous commençons réellement notre road trip en mode « slow travel » de Los Angeles à San Francisco.

 (…)

Samedi matin, nous sautons littéralement du lit. En effet, le sommier avait beaucooup de ressort et nous avons eu la sensation de faire du trampoline toute la nuit. Laurie nous offre un délicieux thé turmeric (= le curcuma qui est particulièrement en vogue ici) et répond aux questions de la santé à vol d’oiseau.

avecLaurie

 

Nous comprenons qu’elle travaille pour une entreprise très innovante qui permet de réduire grâce à des implants les symptomes de maladies dégénératives touchant le système nerveux tel que Parkinson. La vie des malades semblent changée radicalement grâce à cette invention qui commence également à être commercialisée en France.

La vidéo ci-dessous, qui a priori n’existe pas en français, présente une démonstration des effets de cet implant. C’est assez spectaculaire…

 

Nous repartons de Pine Moutain sans avoir croisé un ours malgré, que photos à l’appui, nous ayons compris qu’ils pullulent même en plein jour ici…

 

Google Map et Laurie nous disent de reprendre l’infernale route 5.

Nous nous lançons malgré cela vers une petite route insignifiante sur les cartes (un sentier ?) qui s’avère être une vraie belle route grimpant des montagnes pelées, traversant cols et vallées quasi inhabitées du Parc de Los Padres.

 

Nous croisons seulement quelques motards qui s’éclatent dans les virages.. et nous avons 3h de route en lacet sous un gros soleil devant nous et plus de réseau. Et si nous avions un pépin technique sur la voiture ? Mieux vaut ne pas y penser…

enroute

L’arrivée dans la vallée florissante de Santa Barbara avec ses cultures en terrasse est réjouissante après ce long périple dans des paysages désolés.
Il est temps à présent de trouver un camping pour tester notre équipement flambant neuf.
C’est l’occasion également de comprendre le fonctionnement des campings des parcs nationaux. Après avoir repéré son emplacement, il faut noter sur une enveloppe son numéro, les chiffres de la plaque d’immatriculation du véhicule et mettre le montant de la nuit dans l’enveloppe que l’on dépose à l’entrée du campement dans une boite. Le camping Los Prietos déniché au fin fond d’une vallée est rustique à souhait : pas de douche, des dindons et des emplacements XXL.

dindon

Le montage de la tente s’avère assez simple ; mais, par contre, nous ne parvenons pas à y faire entrer le matelas queen size une fois gonflé…Merci au vendeur qui nous a assuré que cela passait malgré nos gros doutes. Nous ne comprenons pas trop les mesures en pieds et en pouce mais nous avions quand même imaginé que ce serait un peu juste. Nous dormirons donc sur un matelas semi gonflé et nous n’avons pas fini de maudire notre expert es camping !

camping

Au petit matin du dimanche, après avoir pris le temps de s’ébrouer au milieu des oiseaux et des dindons, nous prenons la route pour la mission de Santa Barbara, construite par les franciscains en 1784.

SantaBarbara

La croix fondatrice a été plantée le jour de la Sainte Barbe…patronne de la ville mais aussi des mineurs (clin d’œil à cette sainte que j’aime beaucoup depuis que j’ai travaillé sur l’ancien site minier de Centrale 7). L’un des objectifs de cette mission à l’époque était d’évangéliser les indiens Chumaks des environs, par le biais notamment de formations artisanales : poterie, ferronnerie, travail du bois et du métal… ce qui fut bien pratique pour participer à construire la ville nouvelle de Santa Barbara !
Le lieu est « peaceful », harmonieux avec ses jardins et ses façades très photogéniques.

 

La sortie de Santa Monica pour longer la côte pacifique en remontant vers le Nord nous laisse à penser que nous sommes déjà dans les territoires des grands parcs : notre petite voiture grimpe jusqu’à une vue à couper le souffle sur les montagnes et les lacs du Cachuma Lake…
… puis au cours des heures de trajet suivantes, le paysage s’assagit tandis que nous nous dirigeons vers San Luis Obispo. A bord, cependant la tension monte.

Trouverons nous à l’arrivée un camping avec de la place, accessible financièrement.. et avec des douches ???

carte-ouest-etatsunis-SantaBarbara

Un commentaire sur “En roue libre de Santa Monica à Santa Barbara en passant par Pine Moutain.[Ven 24 – Dim. 26 août]

Ajouter un commentaire

  1. Formidable et l interview de cet homme reprenant le contrôle de sa main avec ce petit boîtier ,quelle fantastique avancée technologique Merci beaucoup Bonne suite de camping avec votre trop gros matelas et de belles découvertes à venir Nous vous suivons avec un immense plaisir! Bees Sylvie

    Ps randonnée hier dans nos montagnes…la neige arrive

    >

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :